Comment trouver sa première mission freelance ?

Le freelancing est en plein essor en France. Lorsque vous êtes indépendant, vous êtes votre propre patron. Vous pouvez structurer votre travail comme bon vous semble, mais encore faut-il trouver des clients. On dit généralement qu’aujourd’hui, lorsqu’on vend des services, il est plus facile de trouver des clients que de signer des CDI. Mais, comment faire concrètement ?

Pour vous aider à trouver des missions en freelance, nous vous proposons les méthodes éprouvées pour identifier les opportunités de missions, trouver de nouveaux clients et entretenir votre réseau.

Identifier ses compétences et son offre

Ne sous-estimez pas vos compétences. Parce que vous êtes entouré de personnes ayant le même niveau de compétences et d’expertise que vous, vous pourriez penser que tout le monde maîtrise votre domaine d’expertise. Mais, c’est faux !

Au lieu de vous concentrer sur ce que vous ne savez pas quoi faire, mettez en valeur vos points forts et concentrez-vous sur ce que vous pouvez apporter à vos clients potentiels. La confiance est un grand atout en exploration. N’hésitez pas à identifier votre offre et créer un CV ici.

Constituer son portfolio et son réseau

Les clients choisissent rarement les freelances au hasard. Il ou elle recherchera quelqu’un qui a prouvé ses capacités. Pour ce faire il s’appuiera notamment sur :

  • Vos opinions (le cas échéant) ;
  • Votre expérience professionnelle (surtout si vous avez travaillé pour une entreprise réputée) ;
  • Votre historique avec lui, si vous en avez un (par exemple, si vous avez travaillé ensemble).

À ce stade, il est essentiel de pouvoir partager des portefeuilles. Ce document servira de CV et permettra d’évaluer vos compétences. Plus précisément, votre portfolio doit détailler vos expériences et résultats passés. Il peut également être utilisé pour partager vos méthodes de travail et votre philosophie afin de mettre les clients à l’aise.

Pour les formats, il peut y avoir plusieurs pistes. Par exemple, vous pouvez créer un site Web pour présenter vos réalisations.Une autre stratégie à long terme consiste à nouer des partenariats avec d’autres freelances dans le même domaine que le vôtre ou dans des domaines complémentaires. Ainsi, lorsque vous êtes déjà réservé et que vous ne pouvez pas remplir la tâche qui vous est proposée, vous pouvez la transmettre à l’autre partie et vice versa. C’est une affaire gagnant-gagnant.

Rechercher des opportunités de mission

Pour trouver un emploi, explorez différentes sources telles que les annonces indépendantes, les opportunités d’emploi et les réseaux sociaux. Même si l’annonce ne correspond pas exactement à votre profil, n’hésitez pas, car vous pouvez apporter plus d’expérience que certains candidats juniors. Vous pouvez également créer des opportunités en vous connectant avec des personnes directement sur LinkedIn ou lors d’événements. Utilisez une variété de crochets pour lancer des conversations.

De nombreuses entreprises publient des opportunités de freelance sur des plateformes comme LinkedIn ou Welcome to the Jungle. Merci de faire attention à postuler aux offres qui vous intéressent. Soyez toutefois prudent avec le travail déguisé et veillez à négocier vos conditions de travail et votre rémunération.

Recherchez également les devis CDI ou CDD qui n’ont pas été remplis depuis des semaines ou des mois. Certaines entreprises ont du mal à recruter et pourraient envisager de travailler avec des freelances en attendant d’embaucher leur prochain employé. Ensuite, ils recevront des e-mails personnalisés de prospects et leur proposeront une coopération favorable.

Préparer ses propositions et ses entretiens

Pour s’assurer que vous êtes une perle rare, certaines entreprises exigent une rencontre avec vous avant de commencer à travailler avec vous. Parfois, un entretien ressemble à un entretien d’embauche, mais n’en est pas réellement un ! La bonne technique pour ne pas rater des entretiens est la méthode STAR (Situation, Tâche, Action, Résultat). Pour être précis sur votre expérience professionnelle, vous devez donner des exemples précis. A l’image d’un entretien d’embauche « classique », c’est l’occasion de parler de votre expertise et de ce que vous savez faire afin de montrer à votre client potentiel que vous saurez répondre à ses attentes. Mais la différence réside dans votre offre et votre attitude face aux besoins de l’entreprise : vous commencez par écouter les besoins de votre client et lui fournissez une ébauche de solution en utilisant vos outils et méthodes. Ce geste implique une relation d’égaux, à l’image de la relation qu’un prestataire entretient finalement avec un client !