Vote électronique et taux de participation

Vote électronique et taux de participation

Nombreux sont les hommes et organisations politiques qui militent pour l’utilisation tous azimuts du vote électronique. Pour eux, c’est la meilleure solution pour inciter un grand nombre de personnes à participer aux élections et ainsi faire grimper le taux de participation.

Taux de participation faible aux élections en France : une réalité

Le constat est clair : ces dernières années, les taux de participation aux élections en France sont assez faibles. Les chiffres le montrent bien. Lors de la présidentielle de 2017, on a noté un taux d’abstention de 22,23% au premier tour et un taux d’abstention de 25,44% au second tour. Cela revient à dire que plus d’un électeur sur quatre n’a pas pris part au scrutin.

Les citoyens français ont voté 4 fois en 2017, soit 2 fois pour l’élection présidentielle et 2 fois pour les élections législatives. Selon l’INSEE, seulement 2 électeurs sur 10 ont pu voter aux deux tours de la présidentielle. Il s’avère que les gens s’intéressent plus aux législatives qu’à l’élection du Président de la République.

Une autre réalité est le fait que les inscrits qui n’ont pas pris part aux élections de 2017 soient en majorité des jeunes, car étant âgés de moins de 30 ans. Aussi, on note que plusieurs électeurs âgés de 80 ans ou plus n’ont pas participé aux différents scrutins. Concernant les jeunes absents à ces élections, la plupart sont sans diplôme. En outre, leur niveau de vie est plus faible et sont le plus souvent inactifs ou des ouvriers.

Le recours à internet pour permettre à un grand nombre de personnes de voter

Il est bon d’adopter le vote électronique pour qu’augmente le taux de participation des élections en France. Le recours à internet est notamment une excellente solution car il peut permettre à un nombre important de personnes de voter.

De nos jours, internet est incontournable dans la vie des Hommes. On s’en sert pour consommer, s’informer, discuter, jouer, regarder des films et faire bien d’autres choses. Alors pourquoi ne pas l’exploiter pour donner la possibilité aux citoyens de voter, quel que soit l’endroit où ils se trouvent ?

Dans le système traditionnel, les électeurs doivent se déplacer pour se rendre dans leur bureau de vote afin de pouvoir voter. Pour les élections présidentielles, ils ont à le faire deux fois, à 15 jours d’intervalle. C’est ainsi deux de leurs week-ends qui sont bloqués, ce qui n’arrangent pas tout le monde. De plus en plus, les gens préfèrent s’abstenir de voter parce qu’ils ont autre chose à faire le jour du vote. Certains pensent aux procurations. Mais plusieurs ne vont pas jusqu’au bout quand ils pensent aux démarches à entreprendre pour celles-ci.

Le vote par internet est une option intéressante qui est d’ailleurs approuvée par 78% des Français. Si cette solution est déployée partout, les électeurs pourront participer aux scrutins de n’importe quel point du globe. Qu’ils soient en pyjama ou en survêtement, internet leur permettra de donner leur voix à un candidat depuis le confort de leur domicile. Cette façon de faire est en train d’entrer dans les mœurs petit-à-petit. Mais il faudrait que toute une communication soit faite autour du vote via internet pour que les citoyens l’adoptent véritablement. Le fonctionnement du processus doit être bien expliqué afin que les gens n’aient pas de difficulté à voter. Il faudrait aussi que les médias s’y mettent pendant la période électorale en invitant les électeurs à donner leur voix à partir d’internet, en expliquant surtout comment procéder.
Prendre des dispositions au niveau de la sécurité : un impératif

Il est clair que le vote électronique est une bonne solution pour augmenter les taux de participation aux différentes élections. Mais pour qu’il fonctionne bien et ne crée pas de problème, sa sécurisation s’impose. Des dispositions doivent notamment être prises pour avoir la certitude que les résultats ne seront pas modifiés ou détournés par des pirates. Il faut que le système électronique mis en place pour le vote à distance soit digne de confiance afin d’éviter toute suspicion de fraude. Aussi, il est possible d’introduire la vérifiabilité du vote, ce qui permettra à chaque votant de vérifier à qui il a donné sa voix. Si tout est bien pensé et mis en place, on pourrait en arriver à la suppression des bureaux de vote. Cela favoriserait aussi l’abandon du papier et générerait d’importantes économies.