Le travail flexible : une tendance pour les politiques RH ?

Le travail flexible : une tendance pour les politiques RH ?

Environ 3,6 jours sur 5 jours : c’est la moyenne en ce qui concerne les jours de télétravail d’après des enquêtes effectuées sur le sujet. Ce résultat date de l’année 2021 et se serait accru depuis le temps au vu de l’expansion de cette nouvelle méthode de travail. Ce qui pourrait devenir une réelle tendance pour les politiques RH. Il faut savoir qu’appliquer le travail flexible aux politiques est une expérience pouvant apporter nombre de modifications au monde des entreprises. Cet article vous dévoile tout sur le sujet.

Le travail flexible en politiques des ressources humaines 

Les politiques de ressources humaines ou plus simplement politiques RH sont l’ensemble des stratégies mises au point par une entreprise pour la gérance de son personnel. Elles s’occupent des décisions liées aux embauches, aux formations, aux relations sociales et autres.

Au-delà de tout ceci, l’implication des employés reste un domaine qui exige une attention particulière de la part des gestionnaires de ressources humaines. C’est d’ailleurs le principal levier vers de meilleurs résultats. Il faut savoir que cette implication ne pourrait être possible que si le personnel apprécie les conditions de travail au sein de l’entreprise en question.

En juillet 2021, les nombreuses polémiques sur le flexible working ont amené la société Flydesk, a réalisé une enquête sur le travail hybride. Les résultats obtenus révèlent que 70 % des employés du monde suggèrent une alternance entre travail à domicile et travail au bureau. Certains (40 %) étaient même prêts à quitter leurs emplois s’ils devaient travailler à plein temps au bureau. C’est pour cette raison qu’aujourd’hui, plusieurs entreprises (Google, Uber, Microsoft, Spotify…) ont opté pour le travail flexible. Ce mode de travail est aujourd’hui la tendance no1 pour ce qui est des méthodes de travail pour la plupart des entreprises du monde.

Notons qu’il existe aujourd’hui plusieurs plateformes en ligne croyant au flexible working comme étant le moyen vers une vie professionnelle plus épanouie. Un exemple : Flydesk, une plateforme web traitant de sujets relatifs au travail flexible. 

Une bonne organisation pour la réussite du flexible working

Opter pour le travail flexible devra nécessairement s’accompagner d’un changement de pratiques. Grâce à la numérisation, il existe aujourd’hui des moyens de travailler en toute souplesse. Aujourd’hui, les GRH du monde ont revu leurs positions sur les méthodes de travail. Dans le cadre du travail flexible, il existe trois principaux moyens de travail.

Le télétravail pour plus de productivité

C’est là le principal moyen adopté par les politiques RH pour une bonne application du travail souple. Le personnel de l’entreprise pourrait par exemple travailler depuis leurs domiciles ou autres endroits sur les trois premiers jours de la semaine et passer le reste au bureau. Cette méthode est assez fructueuse, car elle procure aux employés une certaine liberté, essentielle pour mieux travailler.

Si vous n’arrivez pas à travailler depuis la maison, nous vous conseillons d’essayer les espaces de coworking. D’ailleurs, Flydesk en a recensé les meilleurs de plusieurs grandes villes d’Europe. Voir lien article.

Le Flexispace, pour une meilleure ambiance

À bas les espaces de travail monotones ! Le Flexispace est une nouvelle approche du lieu de travail. Ici, les bureaux sont beaucoup plus modernes et peuvent accueillir plus d’une personne. Ils permettent aux employés d’accomplir leurs tâches en toute flexibilité. Aussi, c’est aux employés eux-mêmes que revient le choix de leur flex-office (flexispace). Tout ceci contribue au confort du travailleur et instaure une meilleure ambiance sur le lieu de travail.

Le travail nomade pour plus de liberté

Ici, il suffit de disposer d’un ordinateur portable et d’une connexion internet. C’est tout ce qu’il faut pour un travailleur nomade. Il peut travailler en entreprise, en espace de coworking et même dans un café : le lieu importe peu. L’essentiel ici, c’est juste de bien organiser ses journées et de se lancer. C’est pour les salariés un moyen de combiner liberté et travail.